Histoire

L’association La Branche a été créée en 1961 et le domaine acquis en 1962 par un groupe de parents. Ils avaient décidé de s’unir à des sociothérapeutes pour fonder un lieu adapté aux besoins de leurs enfants porteurs de handicap mental. Il en existait très peu à l’époque. Ces pionniers étaient soucieux d’assurer à leurs enfants un avenir qui ne dépende pas de la survie de leurs parents. Leur vision était celle d’un village où leurs enfants, devenus adultes, pourraient vivre ensemble dans une « dynamique de groupes restreints » et même, pour certains, travailler.

Le domaine initial était constitué d’une ferme et de ses terres. La construction du premier foyer, St-Martin, de dimension familiale, fut lancée à l’automne suivant ; dès 1965, il a en plus accueilli les deux premiers ateliers de l’association La Branche – tissage et fabrication des bougies en cire d’abeille. D’autres maisons furent construites au fil des années, notamment dans le cadre d’un plan d’extension validé par le Conseil d’Etat. Outre le bâtiment central – dénommé ensuite Octave – avec sa grande salle de spectacles et sa piscine, celui des ateliers et la ferme en biodynamie. L’association La Branche compte aujourd’hui neuf maisons.

Les deux dernières constructions datent de 2010 ; disposées autour de la « place du village », elles abritent notamment l’administration et le restaurant.

Depuis longtemps, deux associations distinctes sont liées, dans l’intérêt de l’institution : l’association La Branche (responsable de l’exploitation de l’établissement, lien avec les autorités) et le Groupement des parents de l’association La Branche (mise de fonds, représentation et défense des intérêts des bénéficiaires). Ce dernier a été fondé par Hans Thommen, dont la devise était : « Leur village, notre œuvre ». L’institution compte aujourd’hui un comité constitué de professionnels, et est pilotée par une équipe de direction.