La charte de La Branche

Du temps des pionniers, l’idéal anthroposophique – notamment la collégialité et la non-directivité – tenait lieu de charte. Chaque maison était une communauté autonome. Au fil du temps, un management commun s’est imposé et c’est désormais une direction qui représente La Branche auprès des institutions et assure la cohésion institutionnelle. Voir la Charte