L’approche pédagogique et éducative Ecouter le texte

Nous accompagnons dans les différentes étapes de leur construction des enfants qui présentent des types variés de handicaps. Nous cherchons à solliciter toutes leurs dimensions, en faisant en particulier appel au jeu et à la dimension artistique. Dès les petites classes, nous guidons les élèves à travers les trois étapes de l’apprentissage : d’abord expérimenter, puis ressentir, pour enfin savoir.

Selon la conception de Rudolf Steiner, le centre de l’individualité est constitué d’enveloppes psychiques vivantes et structurantes. La première de ces enveloppes est la dimension physique – maison, internat, chambre. La seconde, le rythme, est marqué par le sommeil, les pauses dans la journée et dans la semaine. Les fêtes qui sont célébrées à La Branche marquent les cycles des saisons et sont une occasion d’intégrer le lien entre le rythme intérieur et celui de la nature. Le respect des rythmes favorise la sécurité, la capacité d’orientation et la confiance en soi. La troisième est la dimension sociale, qui est propre à chaque élève – un tel aura plus besoin de liens que tel autre –, tout comme l’activité dans laquelle il choisit de s’exprimer. A l’école, il s’agit aussi de découvrir quel est le don de la personne : une fois adulte, c’est ce qui la guidera dans le choix d’un métier, qu’elle pourra exercer dans l’un des Ateliers (artisanaux, boulangerie, ferme, etc).

Pour créer un cadre porteur, nous adaptons notre attitude éducative à l’enfant. Nous pratiquons une pédagogique spécialisée inspirée de la pédagogie Steiner, où un rôle prépondérant est donné aux sens pour permettre un équilibre entre la vie intérieure et la vie active.

Le matin, un tour de parole permet à chaque élève d’exprimer son humeur du jour. Puis les jours de la semaine sont répétés. Pour accompagner la parole, les accompagnants sont formés au soutien gestuel qu’ils enseignent aux élèves. Les pictogrammes, un des outils de la « communication alternative améliorée », sont utilisés pour soutenir le langage. La journée et l’année sont ponctuées de rituels qui permettent le recueillement, facilitent le passage et procurent des repères aux enfants.

L’école Ecouter le texte

Deux fois par semaine, la journée commence par l’accueil en commun. La vingtaine d’élèves se réunit dans une grande salle du rez-de-chaussée de l’école. Les fenêtres ouvrent sur les sommets du Valais et sur les Alpes françaises. Les élèves des quatre classes prennent place sur les chaises disposées autour d’un grand tapis, avec les enseignants. Deux guitares, une flûte ou encore des tambourins accompagnent les chants.

La suite de la matinée est structurée en deux parties, la première pour des activités scolaires plus mobilisantes, la seconde pour des activités ludiques, artistiques ou physiques. Dans chaque classe de cinq élèves en moyenne, la présence de deux professionnels (généralement un binôme enseignant/éducateur scolaire) permet des accompagnements très individualisés. Ainsi, chacun est respecté dans son rythme tout en étant encouragé dans ses apprentissages. Les tables des élèves et celle de l’enseignante sont disposées en rond. Chaque classe dispose d’une « pièce d’apaisement » pour l’élève qui souhaite quitter le groupe un moment.

L’après-midi, les classes peuvent faire des projets communs pour pratiquer théâtre, musique, sports, eurythmie, activités manuelles ou encore faire de la cuisine.

L’internat scolaire Ecouter le texte

La majorité des élèves sont internes dans le bâtiment St-Christophe où vivent une vingtaine d’enfants de 4 à 18 ans. Le rythme de la maison est calqué sur le rythme scolaire et c’est là que les élèves externes prennent aussi leur pause de midi. Le cadre est familial et chaleureux. Chacun peut s’y développer dans un environnement sécurisant et apaisant, tout en apprenant l’autonomie et le partage. Chaque enfant et adolescent a un référent scolaire et un référent éducatif.

Dans le groupe Pommier (4-12 ans), une fresque représentant l’arbre fruitier est peinte sur le mur du salon. Cet espace de convivialité est dédié aux goûters et aux activités de groupe. Une grande roue colorée marque les fêtes de l’année pour donner des repères structurants. La sieste de midi ponctue la journée, dans les chambres à un ou deux lits. Dans le groupe Cèdre (12-18 ans), les chambres, individuelles, sont plus personnalisées. Formes et couleurs sont choisies pour chaque jeune, ce qui permet de créer un cadre qui soutient leur épanouissement. Comme dans une famille, des tournus des tâches quotidiennes valorisent le service rendu (mettre la table, vider le lave-vaisselle, descendre le linge à la laverie…). Tous les quinze jours, un colloque de jeunes permet de choisir les sorties ou préparer les camps de vacances.